Député de la 3e circonscription de l'Aude

Portrait

Photo Ass. Nale Juin 2012148105

Assemblée nationale 001

Jean-Paul Dupré,

Député de la 3ème circonscription de l’Aude et Maire de la ville de Limoux .

Il appartient au Groupe Socialiste, Ecologiste et Républicain.

Député de la Troisième circonscription de l’Aude depuis Juin 1997, Jean-Paul DUPRE est né le 5 Février 1944 à DAVEJEAN au cœur du Pays Cathare, cette terre qu’il porte chevillée au corps, une terre pétrie d’histoire, austère et rebelle à la fois, mais toujours hospitalière et généreuse pour qui sait l’apprivoiser et l’aimer.

C’est à Limoux, ville Sous-Préfecture de 12.000 habitants, héritière d’une longue tradition viticole, berceau du plus vieux brut du monde, « la Blanquette de Limoux », et également  célèbre pour son carnaval, que Jean-Paul DUPRE a rendez-vous avec son destin.

C’est là en effet qu’il rencontre celle qui deviendra son épouse, Jackie, qui lui donnera deux enfants, Bénédicte et Eric. C’est dans cette ville aussi qu’il effectuera sa carrière professionnelle au sein d’un important groupe bancaire français. Très vite, ce jeune cadre s’engagera dans l’action syndicale à Force Ouvrière. Son sens de la négociation, sa pondération, en feront un interlocuteur incontournable tant au sein de sa banque que dans les négociations de branche.

C’est encore à Limoux que va se jouer l’avenir de Jean-Paul DUPRE et ce sont les évènements qui ont secoué la France en cette année 1968 qui décideront de son engagement politique. Ce petit fils d’agriculteurs, farouchement attaché aux idéaux de justice sociale et de solidarité, a tout juste 25 ans quand il franchit pour la première fois les portes de la section Socialiste de Limoux. Le début d’un engagement constant.

Elu Conseiller Municipal en 1977 au sein de la Municipalité Socialiste de Robert BADOC sur la ville de Limoux, il devient adjoint au maire en 1983 avant de lui succéder six ans plus tard. Un mandat qu’il conservera depuis lors sans interruption, réélu au premier tour en 1995, 2001 et 2008 à la tête d’une équipe regroupant les formations de gauche.

En 1994, il ravit à la droite, dès le premier tour, le Canton de Limoux, un mandat auquel il renoncera en 2001. En effet, dans l’intervalle il a enlevé à la droite la Troisième circonscription de l’Aude au terme de la campagne éclair qui a suivi la dissolution d’avril 1997.

En Juin 2002, dans un contexte national très défavorable Jean-Paul DUPRE sera réélu très confortablement avec 59% des voix. Candidat pour la XIIIème législature (2007-2012) il est à nouveau brillament réélu en 2007 avec 58,36% des suffrages. Les électrices et les électeurs de la 3ème circonscription lui renouvelleront très largement leur confiance pour un quatrième mandat en Juin 2012 avec 62,95 % des voix.

Un score qui ne doit rien au hasard. Au fil du temps, il a su imposer peu à peu l’image d’un élu de terrain omniprésent qui a su faire montre d’un courage politique exceptionnel dans des dossiers sensibles comme la défense des commissariats de police ruraux, la défense de la chasse populaire, mais aussi dans des dossiers économiques. Après la disparition des industries traditionnelles, en particulier l’industrie de la chaussure qui avait fait les beaux jours de la Haute Vallée de l’Aude, il s’agissait d’impulser une nouvelle dynamique. C’est aujourd’hui en grande partie chose faite à travers les nombreux projets portés par le Pays Haute Vallée de l’Aude, créé à l’initiative de Jean-Paul DUPRE, et l’aide apportée au développement d’entreprises, telles que ACTIS (Isolants) ou LAFARGE (Tuiles), notamment.

Cofondateur de l’Association Nationale des Elus de la Vigne et du Vin, Jean-Paul DUPRE a toujours apporté un soutien sans faille au monde viticole, ce secteur d’activité représentant un poids économique considérable dans cette circonscription rurale.

Si, comme on le voit, le volet économique occupe une place essentielle dans l’action de Jean-Paul DUPRE, la défense de la ruralité en constitue le moteur. Président de l’Association « Défendre et Promouvoir les Services Publics », qu’il a créée avec un certain nombre d’élus audois, Jean-Paul DUPRE s’emploie résolument à défendre la présence des services publics dans les zones rurales, des services publics sans lesquels il ne peut y avoir ni aménagement du territoire, ni développement économique.

Jean-Paul DUPRE s’est aussi signalé par son combat autour de la question de la fin de vie. Pour cet homme d’ouverture qui a toujours refusé l’enfermement dans des chapelles, la liberté constitue l’un des biens les plus précieux de tout être humain. D’où son exigence : au droit légitime de chacun de disposer de sa vie, le législateur doit adosser le droit de disposer de sa mort. Tel est l’objet de sa proposition de loi relative au droit de finir sa vie dans la liberté, fruit de plusieurs années de travail, déposée sur le Bureau de l’Assemblée Nationale en Avril 2003.

Ce portrait ne serait pas complet si l’on omettait d’évoquer la forte implication de Jean-Paul DUPRE au sein de la commission des Affaires étrangères à laquelle il appartient depuis son arrivée au Palais Bourbon. Homme de paix, farouche partisan du dialogue Nord-Sud, il a été amené à participer à de nombreuses missions parlementaires, en particulier dans plusieurs pays d’Afrique où il a noué de solides amitiés.

Il siège en outre au sein de l’Assemblée Parlementaire de l’OSCE (Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe).

Mandats et Fonctions à l’Assemblée Nationale

Elu pour la première fois en Juin 1997 Député de la troisième circonscription de l’Aude, avec pour suppléant Mr Gérard ROUVIERE.

Réélu en Juin 2002, en 2007 et en 2012, Député de la troisième circonscription de l’Aude, avec pour suppléante Mme Hélène GIRAL.

Membre de la commission des Affaires étrangères

Membre des Groupes d’études sur :

- les énergies,

- l’élevage,

- l’économie sociale et solidaire,

- les politiques de la ruralité,

- la politique de l’eau,

- le tourisme,

- la formation alternée en milieu rural,

- le commerce et l’artisanat,

- l’aménagement du territoire et la performance territoriale,

- les industries agro-alimentaires et la filière agricole,

- les langues régionales,

- le climatisme et le thermalisme

- la coopération et l’aide au développement.

Groupes d’Amitié :

Vice-président des Groupes d’Amitié France-Gabon, France-Madagascar, France-République Centrafricaine

Secrétaire du Groupe d’Amitié France-Chypre.

Membre des Groupes d’Amitié :  France-Brésil, France-Cuba, et France-Vietnam.

Mandats Locaux

En cours : Maire de Limoux depuis Mars 1989.

Anciens : De 1994 à 2001 :  Conseiller Général du canton de Limoux et Vice-Président du Conseil Général de l’Aude.

De Décembre 1998 à Mars 2008 : Président de la Communauté de Communes du Limouxin et du Saint-Hilairois.